Test de métaux lourds

La dégradation de la structure cellulaire est causée par des radicaux libres, indépendamment de la nature de la cause – physique, chimique ou biologique. Des changements dans les habitudes de la vie et de l’alimentation, l’industrialisation, la technologie et l’aliénation de la nature entraînent une augmentation de la charge en polluants de l’organisme par des radicaux libres. Presque 80 % des perturbations métaboliques sont causées par la pollution de l’environnement, en particulier par les métaux lourds. L’étude de Blumer et Reich* montre les effets considérables d’ions de métaux lourds. Ils ont trouvé, en cas d’une charge élevée en plomb, une augmentation de 900 fois l’apparition de certains types de tumeurs. Selon les indications de l’Organisation de Santé Mondiale (WHO), au moins 60 % de toutes les maladies chroniques et aigües sont attribuées à des intoxications par des métaux lourds.

Lire plus : métaux lourds

Depuis peu, on fait de plus en plus le lien entre l’antagonisme de zinc – cuivre et fer – calcium et des défauts du système immunitaire et certaines maladies métaboliques. Si par exemple il y a une intoxication par du zinc inorganique, cela peut entraîner une suppression de calcium, de fer et de cuivre du corps. Ces substances peuvent être supplémentées mais il est plus effectif d’enlever les métaux lourds par une thérapie. Les médecins généralistes et les médecins dans les hôpitaux réguliers propagent aujourd’hui la thérapie par antioxydants. Là aussi, il est important de savoir quel métal lourd est présent et en quelle quantité. Les procédures de détermination de métaux lourds actuelles prennent beaucoup de temps et sont très coûteuses. Malgré tout, les résultats pour le zinc et le cuivre par une photométrie de flammes sont quelque peu décevants, car on ne peut plus déterminer – à cause de la préparation du sérum – si le zinc et le cuivre existent dans le corps sous une forme liée (organique) ou non (inorganique et pas souhaitée).

Grâce au test de métaux lourds, on peut, en quelques minutes, déterminer s’il se trouve dans le corps des radicaux libres de métaux lourds. C’est en même temps un test qualitatif et quantitatif, simple et bon marché. De plus, on peut déterminer des intoxications par du mercure suite à des plombages dentaires à l’amalgame. Presque toutes les substances et matériaux peuvent être testés aux métaux lourds dans une solution d’eau distillée. Cela signifie qu’un diagnostic médical dans l’urine et dans l’environnement du patient est possible. Certains tests d’urine devraient être effectués dans les 24 heures. Or, ces tests ne peuvent pas être envoyés par la poste.

*Blumer, W. et T. Teich (1980) Leaded gasoline A cause of cancer. Environmental International 1980 (3), 465.